Modélisme

Fermer 3. Composites

CNC Amateur

Fermer 1. Fraiseuse CN V1

Fermer 2. Fraiseuse CN V2

Fermer 3. Fraiseuse CN V3

Fermer 4. Gravure PCB

Fermer 5. Impression 3D

Visites

 223976 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

3. Composites - 1 - Le matériel

Le Matériel

MATERIEL_P.jpg

1 : Les résines que j'utilise :

  • La résine polyester : j'utilise cette résine pour réaliser les moules, fabriquer des congés, coller des pièces en bois, etc. Cette résine a un énorme avantage : son prix ! Cela permet de ne pas hésiter à charger un moule ou autre. Elle a quelques inconvénients tout de même : elle n'est pas très bien adaptée à la stratification en couche mince (réalisation de pièce comme un fuselage par ex) car elle est très "cassante", elle ne pourra pas être employée sur du polystyrène et styro et enfin... elle sent très très fort (ça pue quoi !). A utiliser dans un local ventilé.
  • La résine époxy : je l'utilise pour mouler mes pièces. Cette résine a l'avantage de bien se travailler, elle reste "souple" une fois sèche, elle peut s'employer sur du polystyrène, l'odeur est faible (mais très toxique). L'inconvénient majeur est son prix prohibitif ! Il existe énormément de type de résine époxy, une pour chaque usage. Pour l'usage "modéliste", on recherche la résine la plus fluide possible (gain de masse).

J'achète la résine polyester dans une société de chaudronnerie plastique, cette société utilise à longueur de journée ce type de produit. J'achète la résine en "gros". Elle est déjà accélérée, il reste à mettre le catalyseur dedans (2% en masse).

Pour la résine époxy, j'ai testé pas mal de marques différentes. Ma préférée, c'est la résine époxy "haut module" vendue par Airtech (pub gratuite). Malheureusement, elle est très chère et il faut ajouter les frais de port... Finalement, je me suis rabattu sur de la résine époxy "Soloplast" vendue en grande surface, très disponible et plus abordable. Cette résine est moins fluide et le "pot-life" est plus réduit, mais au final, les pièces moulées sont nickel.

2 : Le gel-coat

J'utilise du gel coat polyester.

Il existe deux types de gel coat, le gel coat de moulage et le gel coat de finition.

Le gel coat que j'utilise est du gel coat de moulage "pistolable". Il est plus liquide que le gel coat de moulage "pinceau". J'utilise le gel coat "pistolable" au pinceau, car il faut un pistolet avec une buse monstrueuse pour que le produit passe, et à chaque fois que j'ai essayé de diluer le gel coat, j'ai eu de très mauvaises surprises.

Mon gel coat est teinté dans une couleur vive, ce qui permet, lorsque l'on passe le gel coat de finition dans le moule (généralement du blanc) de bien voir ce que l'on fait.

3 : Les adjuvants

Il est quelques fois nécessaire de réaliser des congés ou simplement épaissir la résine. Il y a deux produits que l'on peut ajouter :

  • La silice : empêche la résine de couler, permet de faire des congés en béton (on peut même percer et tarauder dedans). Pratique aussi pour des réparations sur du bois ou autre.
  • Le micro-ballon : permet "d'alléger" la texture de la résine. Utilise pour réaliser des congés, combler un trou, fermer un moule, etc.

Mélangé à de la résine (polyester ou époxy), la silice ou le micro-ballon peuvent être posés avec une spatule, ou mieux, disposés dans une seringue pour appliquer la bonne dose au bon endroit.

Pour info, j'achète ces produits chez Airtech (pub gratuite).

4 : les agents démoulants

La méthode traditionnelle est l'application d'une cire "dure" posée au coton ou à la mousse sur la pièce à traiter, laisser sécher (longtemps...) et lustrer avec un coton (ou une lustreuse si la pièce est grande). Franchement, cette méthode ne m'a jamais déçu, j'utilise de plus une cire de très bonne qualité (Meguiar's Paste Wax #16). Le principal problème est lié au temps nécessaire à la préparation de la pièce ! En moyenne, j'applique 8 à 10 couches, j'attends 8 heures entre chaque couche (recommandation du fabricant de la cire), c'est long.

Une autre alternative est l'utilisation d'une cire "liquide". Cette cire est plus simple à appliquer, elle sèche plus rapidement (1heure). L'inconvénient que j'ai trouvé à cette cire, c'est qu'elle est très difficile à lustrer à fond, il reste toujours des traces des couches précédentes, on les retrouve donc sur le moule. Le gain de temps est par contre énorme, si la finition "hyper brillant" n'est pas votre but ultime, c'est une bonne solution. La cire liquide "Soloplast" est bonne et disponible partout.

Dernière possibilité que je connais : l'alcool polyvinilique (PVA). Ce produit se présente sous la forme d'un liquide, généralement teinté. Ce produit se pose au pinceau, au tampon ou au pistolet. En séchant, il forme un film qui isole la pièce à mouler ! Le démoulage sera fait en injectant de l'eau chaude entre le moule et la pièce, le produit sera dissous par l'eau. Il est possible d'associer le PVA à un agent de démoulage classique. Cette technique est utilisée, par exemple, pour surmouler un fuselage en étant sûr de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de l'ouverture du moule wink. Personnellement, je n'utilise pas le PVA, car je n'ai pas eu de bons résultats.

5 : La plastiline

C'est une pâte à modeler qui résiste aux différents produits composites. Il existe de la molle, moyenne et dure. Il faut bien malaxer la pâte pour bien la ramollir et qu'elle se place bien entre la pièce et le plan de joint. On peut l'utiliser aussi pour boucher un trou sur la pièce à mouler et autre.

La plastiline est vendue au poids (pain de 1Kg). J'ai la chance de n'avoir pu acheter que 100g de plastiline chez mon fournisseur, largement suffisant pour réaliser quelques moules en usage "modélisme" !

6 : Les fibres

  • Le mat de verre : pour notre usage, il est uniquement utile à la réalisation d'un moule. J'utilise principalement du mat 450g et de temps en temps un peu de mat 300g (première couche sur pièces fragiles). Le mat de verre "boit" beaucoup, il faut vraiment bien le nourrir en résine.
  • Le sergé 163g : c'est finalement le tissu de verre que j'utilise maintenant partout pour réaliser mes pièces ! Suivant la nature de la pièce, j'utilise entre 2 et 3 couches. Je ne me casse plus la tête à monter des couches de différents gramages, le résultat est vraiment très bon pour l'usage.
  • Bande carbone : j'utilise de la bande de carbone (1 à 5 cm de large) pour réaliser des renforts pontuels (passage d 'une vis, point de rupture, etc).

6 : Matériel

Pour la pose du gel-coat et de la résine, j'utilise un princeau "standard". Astuce : j'achète uniquement des pinceaux avec manche "bois" sans peinture ou plastification, cela ne fait pas bon ménage avec l'acétone nécessaire pour le nettoyage !

Pour "débuller" le mat de verre sur des "grands " moules (fuselages), j'utilise un rouleau débulleur. C'est facile de le fabriquer soi-même, ou très abordables dans le commerce, pour les petits moules, ce n'est pas nécessaire.

Je garde aussi quelques bouteilles d'eau minérale, que je coupe en deux pour préparer mon gel coat, de la résine + silice et autre. Je jette au fur et a mesure.

Pour le mélange de la résine de stratification, j'utilise simplement des bacs de glace vides ! La résine sèche, ne colle pas sur cette matière, je peux "démouler" la résine solidifiée et réusiliser le bac.

8 : Autres

Tous les outils sont nettoyés à l'acétone.

Les produits enoncés ci-dessus sont dangereux pour les bronches, la peau, les yeux et l'environnement. PROTEGEZ-VOUS, travaillez dans un local bien aéré, portez une tenue adaptée, des gants, un masque, etc.

MATERIEL_DETAIL.jpg

8 : les bonnes adresses

Dans ma région, j'ai pris contact avec les sociétés qui travaillent dans le domaine des composites (via les pages jaunes). J'ai tout simplement téléphoné et expliqué ce que je faisais (modélisme). Dans certaines sociétés, l'accueil ne fut pas très bon...

Je suis finalement "tombé" sur une société très sympatique et prête à me vendre des produits. C'est via cette société que j'obtiens la résine polyester, le gel coat, la plastiline et le mat de verre. Bref tout pour faire un moule. J'apporte mes bidons et zou. Le prix est très bien placé par rapport aux grande surfaces ou autres magasins "spécialisés", de toute façon, sans ce contact, je ne ferais pas/plus de moule car le prix de réalisation d'un moule n'est tout de même pas négligeable.

Je remercie donc au passage la société B.M.P à Caen pour les produits et les conseils.

Pour la stratification en couches minces (c'est le terme pro... c'est bô hein ?), cad la résine époxy, les adjuvants, le tissu de verre, il y a plusieurs sources.

La société  Airtech, bien connu pour ces kits de planeurs (pixel, altus et autres).

Un grossiste qui vends aux particuliers : Sicomin (la résine SurfClear est très bonne).

Toujours prêt ? alors on passe à la suite !

Christophe.


Date de création : 08/11/2005 10:23
Dernière modification : 02/10/2008 14:16
Catégorie : 3. Composites
Page lue 8261 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^